BERTHOUD Jean-Marc - Editorial (No 2-3)

De Calvinisme
Aller à : navigation, rechercher

"Puis l'Eternel étendit la main et toucha ma bouche; et l'Eternel me dit: voici que je mets mes paroles dans ta bouche. Regarde, je t'établis aujourd'hui sur les nations et contre les Royaumes, pour que tu arraches et que tu abattes, pour que tu fasses périr et que tu détruises, pour que tu bâtisses et que tu plantes." Jérémie 1:9-10

Si le temps de la prophétie biblique est terminé depuis la clôture du canon, une des fonctions qu'exerçaient les prophètes bibliques demeure: celle de rappeler au peuple de Dieu ainsi qu'aux nations, les exigences immuables de la Loi divine, de les appeler à la repentance et au retour à Dieu. La prédication de l'Église, aujourd'hui comme toujours, doit appeler les hommes (et d'abord les chrétiens) à se détourner de leurs mauvaises voies et à prendre ce chemin droit et étroit qui conduit au salut. Cette fonction prophétique du ministère chrétien est bien délaissée aujourd'hui. Preuve en est ces messages d'évangélisation de prédicateurs à la mode où l'on chercherait en vain le rappel de la sainteté de Dieu, des exigences de la Loi, de la nécessité de se repentir de ses actions honteuses, de chercher en la propitiation du Christ l'apaisement de la juste colère de Dieu contre les pécheurs que nous sommes. Le mot péché lui-même n'est guère prononcé par ces prédicateurs mondains, qui ne sont en fait que des païens déguisés en évangélistes. D'autres signes du déclin de la prédication prophétique de l'Église chrétienne sont d'abord le peu de cas que l'on fait de la loi de Dieu, trop souvent oubliée en faveur des droits de l'homme, ensuite la rareté des prédications détaillées, fondées sur les livres prophétiques de la Bible. C'est ce vide qu'avec l'aide puissante de la grâce de Dieu, notre cher frère, M. Henri Hoffer-Léchot, œuvra à remplir pendant plus de quinze ans dans la revue « Résister)c'est ce flambeau biblique que nous voulons reprendre, certes avec crainte et tremblement, mais aussi avec confiance, car nous savons qu'il s'agit de l'œuvre de Dieu. Il saura pourvoir à nos insuffisances et à nos faiblesses par le secours des prières ferventes des lecteurs de « Résister et Construire ». Dans le texte que nous citons en tête de notre éditorial, nous voyons Dieu d'abord appeler Jérémie à un travail négatif: arracher, abattre, faire périr, détruire. Ensuite Il lui parle plus constructive ment de bâtir et de planter. Remarquons d'abord la priorité que Dieu donne au travail de destruction. Dans l'Église infidèle à la Parole de Dieu, et dans le monde profane sans Dieu, aujourd'hui de plus en plus explicitement contre Dieu, la construction ne peut venir qu'après le travail de déblayage du péché et de l'erreur. En deuxième lieu, notons que dans des périodes de révolte contre Dieu, comme celle de Jérémie et comme la nôtre, le travail de destruction du mal doit prendre deux fois plus de place que celui de l'édification du Royaume de Dieu. C'est ici que pèche notre monde chrétien qui n'a plus conscience de la grandeur et de la sainteté de Dieu, et qui par conséquent ne sait plus voir le mal. C'est la cause principale de la séduction de tant de chrétiens par des doctrines d'erreur et par les mensonges délibérés de nos mass media. Il nous faut commencer par la résistance au mal sous toutes ses formes, par la dénonciation de son péché à une génération pervertie qui s'enfonce de plus en plus dans la corruption et la révolte contre Dieu. Pour que la prédication de la Parole de Dieu retrouve puissance et efficacité, les Églises doivent quitter le chemin de la facilité, de la superficialité, de la complaisance envers le péché sous toutes ses formes, de l'ignorance de Dieu et de sa Loi. Il nous faut travailler à abattre les idoles dans les Eglises avant de dresser à nouveau le vrai culte à Dieu. Ce culte, en Esprit et en Vérité, doit être celui de cœurs humbles, soumis à Dieu et à sa Parole, cherchant, comme nous exhorte l'apôtre Paul.

"... par les compassions de Dieu, à offrir vos corps, comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable." Romains 12:1

Un tel sacrifice volontaire et joyeux de toute notre personne à Dieu, nous conduira immanquablement à suivre l'exhortation de Paul,

"Ne vous conformez pas au monde présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu: ce qui est bon, agréable et parfait." Romains 12:1

Une telle attitude nous permettra d'éviter les «séductions de l'injustice », cette «puissance d'égarement », ces «prodiges mensongers» que Dieu envoie à ceux qui «périssent parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité pour être sauvés ». Nous ne participerons pas ainsi à cet aveuglement que Dieu envoie à ceux qui prennent plaisir à l'injustice (II Thessaloniciens 2:9-12). Et combien aujourd'hui, contre toute vraisemblance, contre tout bon sens, prennent plaisir à l'injustice camouflée en transparence (glaznost) des persécuteurs acharnés des enfants de Dieu. Ainsi, nous sommes appelés à un combat contre les forces des ténèbres, contre les puissances d'injustice, combat que nous savons victorieux parce que le Christ a pleinement vaincu à la croix toutes les forces du mal, en nous et hors de nous.

"Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles, mais elles sont puissantes devant Dieu, pour renverser des forteresses. Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s'élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l'obéissance au Christ." Il Corinthiens 10:4-5

Et c'est la Parole de Dieu elle-même qui est l'instrument d'un tel combat, Parole qui est

"aux uns une odeur de mort, qui mène à la mort; aux autres une odeur de vie, qui mène à la vie." 2. Corinthiens 2: 16

Que Dieu nous vienne en aide dans l'accomplissement de cette tâche.

***

Pour mener à chef un tel travail. nous avons d'abord besoin de vos prières, car qui serait suffisant pour un tel combat? Votre soutien matériel est lui aussi indispensable. Chaque numéro tiré à 10 000 exemplaires (dont un très grand nombre part pour les pays francophones du tiers monde qui ne soutiennent guère ce travail matériellement) coOte plus de 10 000 francs suisses (40 000 francs français). Nous souhaitons fortement développer les envois individuels dans ces pays pauvres car c'est là que se trouve la plus grande soif de la Parole de Dieu. Ces dépenses englobent les frais d'impression, le port, les frais administratifs, de documentation, etc., mais pas la rémunération du travail du rédacteur-administrateur de la revue. Celle-ci ne pourra bien se développer que si votre serviteur peut disposer du temps nécessaire, c'est-à-dire des moyens indispensables. Nous comptons publier à la fin de chaque année le résumé des comptes de l'exercice avec le rapport des vérificateurs afin que la situation entre la revue et ses lecteurs-donateurs soit claire. Par ailleurs, comme vous pouvez déjà le constater, nous avons décidé d'élargir l'équipe de rédaction à divers collaborateurs ayant des choses importantes à dire. Nous nous sommes réjouis de la manière dont s'établissent de nouveaux contacts avec des hommes de Dieu, souvent guère connus, qui fourniront à la revue cet appui diversifié qui lui est si nécessaire. Mais le développement de « Résister et Construire» dépendra de ses lecteurs d'une toute autre manière encore. Ceux d'entre vous qui disposent d'un peu de loisir, de temps disponible pour l' œuvre de Dieu, et qui ont des compétences sténographiques et dactylographiques, ou la connaissance de diverses langues (anglais, allemand, italien, etc.), peuvent nous rendre de grands services en sténographiant des conférences sur cassettes, en les dactylographiant, en traduisant des documents utiles en français, etc. Nous vous serions reconnaissants d'écrire à la revue si vous pouvez nous aider dans ces domaines. Le travail se fait toujours mieux lorsque nous pouvons le partager entre plusieurs. Plus encore, et ici chaque lecteur peut œuvrer à faire progresser la diffusion de la revue, il est de la plus grande importance de nous fournir les noms et adresses de vos amis et connaissances aptes à profiter du travail de « Résister et Construire ». Envoyez-nous les adresses de chrétiens disposés à entendre une doctrine saine (même s'ils sont pour l'instant dans la confusion), prêts à réfléchir sur ce qui se passe réellement dans les Églises et dans le monde, et accessibles à une vision de la réalité sensiblement différente de celle que nous imposent les mass-médias. Nous voulons développer la vocation qu'a si remarquablement rempli « Résister» : fournir aux chrétiens une information allant à contre-courant des mensonges de notre monde moderne, tant religieux que profane. Comme vous le constaterez à la lecture de ce numéro, l'éventail des informations inhabituelles que donne la revue à ses lecteurs s'est fortement élargi. Dans cette tâche chaque lecteur peut également nous aider en nous fournissant des informations sûres nous permettant de mieux saisir la réalité qui nous entoure. Nous voulons ainsi continuer à travailler à déchirer l'immense toile de mensonges médiatiques qui nous enserre de toutes parts, toile tissée par les efforts conjugués de la désinformation communiste et des silences et mensonges de la ploutocratie occidentale qui lui tend une main secourable dans le but illusoire de mieux asseoir sa domination financière sur notre planète. Ce dessein politique mondialiste, qui n'est étranger ni aux prophéties bibliques, ni aux desseins providentiels de Dieu, va évidemment de pair avec l'œcuménisme trompeur qui s'élargit sous nos yeux à toutes les religions du monde, dans un projet pluraliste et syncrétiste mondial. Que le Seigneur des cieux et de la terre, Roi des nations et Chef de son Église, Jésus-Christ, Fils de Dieu et Fils de l'homme, vrai Dieu avec le Père et le Saint-Esprit, incarné, crucifié, ressuscité et glorifié pour le salut de Son peuple et le rétablissement de toutes choses, nous vienne en aide dans cette tâche si nécessaire et si urgente. Seigneur Jésus vient bientôt! Amen!