BERTHOUD Jean-Marc - Peut-on légitimement se séparer de sa dénomination?

De Calvinisme
Aller à : navigation, rechercher

Quitter sa dénomination n'est-ce pas faire schisme avec l'Eglise du Christ?
Oui si notre dénomination était restée fidèle à la Parole de Dieu. Mais c'est la dénomination toute entière et en particulier ceux qui la dirigent qui sont en rupture ou en schisme par rapport à l'Eglise fidèle à la Parole de Dieu et à la communion des saints. Quitter une dénomination devenue infidèle en ouvrant ses portes à l'agnosticisme exégétique du néo-libéralisme évangélique n'est autre que rester fidèle à la Parole de Dieu qui seule fonde l'Eglise véritable. Ne devons-nous pas rester unis à nos frères dans notre dénomination plutôt que de nous séparer d'eux en formant une Eglise entièrement indépendante de tout groupement d'Eglises? Nous restons unis à tous nos frères, dans notre dénomination ou en dehors d'elle, qui demeurent fidèlement attachés aux enseignements précis de la Parole de Dieu. Notre dénomination bénéficie du crédit d'une ancienne fidélité à la Parole de Dieu mais nous ne pouvons que constater douloureusement la désagrégation de sa fidélité à la règle de Foi donnée une fois pour toutes à l'Eglise. La foi étant la source de l'unité de l'Eglise nous ne nous séparons pas de l'Eglise de Dieu en quittant notre dénomination. Ne devons-nous pas manifester notre humilité en nous soumettant à nos frères qui ont la responsabilité de diriger notre dénomination et ainsi d'en préserver l'unité? Il ne s'agit pas ici d'humilité face aux hommes, mais de la vraie humilité qui est de nous soumettre à la volonté de Dieu révélée dans Sa Parole. Ce qui est en cause ce· n'est pas d'abord nous-mêmes, notre Eglise ou notre dénomination, mais l'avenir de la Vérité, la perpétuation de la vraie Foi. Nous ne pouvons rester en communion avec une dénomination qui tolère Un néo-libéralisme évangélique destructeur de la Foi de l'Eglise de Dieu. Notre devoir en tant que chrétiens est de continuer à maintenir la vraie Foi. La direction de notre dénomination n'a jamais réussi, ou même essayé de prouver que nous nous trompions quant à l'enseignement véritable de la Parole de Dieu. Elle se contente de nous exhorter à l'amour et à l'unité. Comme nous le montre l'Ecriture à maintes reprises quand il s'agit de la vraie Foi nous devons savoir résister publiquement aux autorités ecclésiastiques en place et. si les circonstances nous obligent à prendre ce pas douloureux, nous en séparer. Si nous nous retirons de notre dénomination ce n'est aucunement pour des raisons de sensibilité, de goût pour une interprétation de l'Ecriture qui nous serait chère, mais pour garder la Foi et ainsi rester soumis à Jésus-Christ. Ce sont ceux qui veulent changer la Foi en adoptant des notions qui accommodent des erreurs modernes pernicieuses qui sont véritablement orgueilleux. Car en agissant ainsi pour plaire à certains courants à la mode ils refusent la Révélation dans sa plénitude. Nous voulons constamment nous soumettre dans notre intelligence et dans notre volonté à la Foi qui nous a été enseignée telle qu'elle est contenue dans la Parole de Dieu. Nous devons refuser d'être associés à ceux qui veulent changer la Foi transmise une fois pour toutes aux saints. On doit garder la Foi quitte à être martyre, à donner notre sang pour la vérité. Il y aurait orgueil de notre part si nous pensions pouvoir transformer la Foi et l'exprimer de manière plus acceptable par l'esprit de nos contemporains. La Foi est humilité puisqu'elle est un acte de soumission à Dieu. Plutôt que de nous prétendre fidèles à l'Eglise immuable du Christ ne devrions-nous pas, bien au contraire, renoncer à diviser les chrétiens par la défense obstinée de nos positions? Nous adhérons sans réserve à la vérité du Christianisme tel qlJ'il est contenu dans le trésor de l'Ecriture toute entière, Ancien et Nouveau Testament. En nous unissant ainsi à tous ceux qui nous ont précédés dans cette même Foi nous ne divisons aucunement l'Eglise. L'unité de l'Eglise n'est pas seulement dans l'espace, mais dans le temps. Nous demeurons et voulons demeurer en communion avec l'Eglise fidèle à notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, créateur et soutien de l'univers, sauveur de son peuple et juge de tous les hommes. Ce sont ceux qui, par souci de plaire aux hommes et au monde ne demeurent pas dans cette Foi qui divisent l'Eglise. Ils rompent avec la tradition des apôtres pour suivre les vaines traditions des hommes. En ce faisant ils résistent à r action du Saint-Esprit qui ne change pas, qui ne peut changer, car Sa tâche est de nous donner ce qui est à Christ, de nous conduire dans toute la Vérité. Avec les patriarches et les prophètes, avec les apôtres et les pères, avec les réformateurs et les fondateurs de notre dénomination et avec tous ceux qui aiment Jésus-Christ par-dessus toutes choses, nous voulons demeurer dans cette unique Foi, dans la Vérité de Dieu sans laquelle nul ne peut être sauvé. Que Dieu nous vienne en aide. Amen