DIVERS - Une déclaration de principes

De Calvinisme
Aller à : navigation, rechercher

Chalcédoine travaille à formuler, dans les termes les plus clairs possibles, des solutions chrétiennes explicitement bibliques aux maux qui assaillent le monde moderne. Notre objectif n'est rien moins que de développer la vision et un programme permettant la reconstruction des fortifications théologiques de la civilisation chrétienne. Au cours des trois derniers siècles, ces fortifications se sont érodées par l'effet de l'action conjuguée de l'humanisme et du sécularisme. Nous ne consacrons pas cependant nos efforts à cette tâche impossible qui consiste à vouloir faire revivre un passé chrétien révolu, même si, par bien des aspects, il fut glorieux. Nous cherchons plutôt à promouvoir l'application des exigences du christianisme historique comme la structure biblique dans laquelle doivent s'exprimer tous les aspects de la vie humaine. Nous cherchons à atteindre ce but par les voies suivantes :

Premièrement, Chalcédoine s'est engagée à travailler à récupérer les fondements intellectuels de la civilisation chrétienne. Nous y parvenons principalement de deux manières distinctes. De façon négative, nous exposons à la vue de tous la banqueroute de tous les systèmes de pensée et d'action non chrétiens, ainsi que ceux pratiqués par un christianisme qui se serait compromis avec la pensée et l'action du monde. De manière positive, nous proposons un système de pensée et d'action qui soit explicitement biblique, ceci comme base exclusive du développement de la civilisation. Le chrétien peut espérer le rétablissement d'une civilisation chrétienne uniquement là où prévaudra une telle restauration concordante à une foi chrétienne fidèle et à la loi biblique, comme norme de toute vie chrétienne véritable.

Deuxièmement, Chalcédoine se consacre à fournir les outils nécessaires à la reconstruction d'une civilisation d'inspiration chrétienne. Nous travaillons à aider les individus, les familles et les institutions, en leur offrant des réponses explicitement bibliques aux idées et aux pratiques antichrétiennes qui aujourd'hui prévalent partout. De cette façon, nous cherchons à appuyer l'action des chrétiens dans l'accomplissement de leur tâche spécifique, qui n'est rien d'autre que celle de gouverner les sphères d'activités qui leur sont propres, conformément aux enseignements contenus dans toute la Bible : ceci dans la famille, dans l'Église, dans l'école, dans la sphère d'activité précise de la vocation de chacun, dans les arts, dans l'économie, dans les affaires, dans les médias, dans l'État, et ainsi de suite dans tous les domaines de la vie contemporaine.

Nous croyons que tout changement de conduite permettant à l'homme de vivre une vie qui plaît à Dieu, a sa seule source dans la régénération opérée par l'action du Saint-Esprit dans le coeur de l'homme. Ce ne sont ni les forces de la révolution, ni celles déchaînées par l'action violente des hommes, ni, encore moins, celle de l'État, qui peuvent susciter de tels changements. Au fur et à mesure que Dieu régénère davantage d'individus, et, en conséquence, que la vie de ces hommes et de ces femmes sera réorientée de manière à se conformer toujours davantage aux exigences des enseignements de la Bible (ceci tant dans leur vie personnelle que dans l'activité qu'ils exercent dans tous les domaines), ces chrétiens manifesteront leur influence bénéfique grandissante sur la société. Dieu les utilisera ainsi à faire avancer son Royaume et, par le moyen de leur obéissance chrétienne, à rétablir dans nos diverses nations une civilisation véritablement chrétienne.

Nous croyons que si la loi de Dieu est bien la norme divine pour la sanctification du chrétien dans tous les aspects de sa vie, par contre elle est totalement impuissante comme moyen de justification. L'homme est sauvé par la grâce, au moyen de la foi, et non par son obéissance à la loi. Le rôle de tout gouvernement terrestre – le gouvernement exercé par l'homme sur sa famille, sur l'Église, sur l'école, sur la société et dans l'exercice de sa propre vocation – est de se soumettre dans chacun de ces domaines aux exigences de la loi biblique. Aucun gouvernement, sous quelque forme que ce soit, n'est capable de fabriquer des chrétiens ou de faire d'eux des citoyens obéissants ; ceci est la tâche exclusive de la grâce souveraine de Dieu. Le gouvernement de la société n'a pas non plus comme tâche d'imposer la loi biblique à une société qui serait incrédule, car on ne peut adhérer à la loi biblique (qui est spirituelle) par la contrainte. C'est de coeur qu'il faut s'y attacher.

Un des principes directeurs de Chalcédoine est, en effet, son attachement au développement d'une liberté maximale pour les citoyens, ceci évidemment dans les limites définies par la loi de Dieu. Chalcédoine doit son nom au grand concile ecclésiastique qui s'est tenu dans la ville byzantine de Chalcédoine en 451, et qui y formula la définition dogmatique des relations entre les deux natures de la Personne unique de Jésus-Christ, tout à la fois vrai Dieu de vrai Dieu et vrai homme de vrai homme, sans mélange, sans confusion, sans division, sans séparation, une seule Personne divine. Cette formule dogmatique attaque directement toute prétention attribuée à une institution humaine quelconque, que ce soit l'État, l'Église, une secte, l'école, ou n'importe quel groupe humain, à exercer un pouvoir à caractère divin, souverain et absolu. Seul Christ est à la fois Dieu et Homme ; il est, Lui, le seul lien entre le ciel et la terre. Tout pouvoir humain a, en conséquence, un caractère dérivé car seul Jésus-Christ peut, de plein droit, affirmer que : Tout pouvoir (autorité) m'est donné dans le ciel et sur la terre (Matthieu 28 : 18). On peut, en conséquence, affirmer que, historiquement, le credo chalcédonien est, par ses distinctions précises, devenu le fondement des libertés civiles de notre civilisation. Car cette formulation, par sa reconnaissance de l'autorité divine de Celui qui est la source de toute liberté humaine (Galates 5 : 1), établit des limites précises dans l'exercice du pouvoir par les institutions humaines qui, toutes, sans exception, sont sujettes aux tentations de la tyrannie. En conséquence, nous nous opposons à tout système de gouvernement qui se laisserait infecter par le poids d'une bureaucratie centralisatrice, source inévitable de cette oppression politique si caractéristique de tout pouvoir d'inspiration antichrétienne. Nous envisageons plutôt le développement d'institutions indépendantes les unes des autres et aptes à collaborer entre elles dans le cadre d'un ordre politique largement décentralisé.

La Fondation Chalcédoine est une institution à but éducatif. Elle s'efforce de soutenir les initiatives des chrétiens et des organisations chrétiennes en vue de mettre en pratique la vision du renouveau de la civilisation chrétienne ici présentée. Bien que de confession franchement réformée, Chalcédoine soutient tous ceux qui, dans toutes les dénominations et Églises à caractère doctrinalement orthodoxe, oeuvrent au développement du Royaume de Dieu. Chalcédoine est constituée en une Fondation chrétienne indépendante, dirigée par un Conseil d'administration composé de chrétiens qui approuvent notre déclaration de buts. Cette Fondation est indépendante de toute organisation dénominationnelle et ecclésiastique.

Chalcédoine, P. O. Box 158, Vallecito, CA 95251, États-Unis.

Adapté de l'américain par Jean-Marc Berthoud.

Texte proposé comme rectificatif des accusations calomnieuses

publiées par La Bonne Nouvelle relatives aux fondements

théologiques du «reconstructionnisme» et refusé par le

Comité de Rédaction de cette revue.