PETERS PETER - Bienfaits et dangers de la liberté

De Calvinisme
Aller à : navigation, rechercher
Depuis l’époque d’Andropov le gouvernement soviétique, puis russe, à mis en place une politique d’ouverture remarquable à l’intention du Christianisme. Comme nous le signalions déjà en 1989 (Résister et Construire No. 8, p. 4) le K.G.B. a de longue date organisé une politique parfaitement cynique de tolérance et même d’encouragement du Christianisme dans le but de revigorer spirituellement une population en totale décomposition morale. Il s’agit en fait d’une N.E.P. d’ordre spirituel. Rappelons simplement que la N.E.P. (Nouvelle Politique Economique) actuelle, en imitation de celle mise en place temporairement par Lénine dans les années vingt, a comme but de renflouer, avec l’aide financière et technique de l’Occident, le système économique communiste en totale faillite. C’est ainsi que nous connaissons personnellement un nombre important de personnalités évangéliques et réformées travaillant dans la même perspective que nous-mêmes, qui sont invitées à donner des conférences chrétiennes dans les universités et les organismes d’Etat russes afin de redonner à la population (et surtout aux milieux dirigeants) un tonus moral que 70 ans de communisme avait complètement détruit. Le Département des Affaires Religieuses, responsable de cette grande ouverture, affirme explicitement que cette réforme morale restera sous le contrôle de l’appareil d’Etat. Cette hypothèse risquée découle d’une méconnaissance totale des réalités spirituelles. Ce n’est jamais sans effet que la Parole de Dieu est proclamée. Mais il faut également dire que cette ouverture spirituelle des dirigeants russes n’est pas sans poser des problèmes aux véritables chrétiens des pays de l’Est car ceux qui la permettent ne disposent guère de critères pour discerner ce qui, dans ce qu’on appelle Christianisme, l’est véritablement. Le bulletin “Foi, Souffrances, Bénédictions”, a publié le texte qui suit.
Rédaction

L’ouverture des frontières a considérablement facilité la diffusion de la Bible dans les pays de l’Est mais aussi l’introduction de fausses doctrines et de pratiques condamnables. Certains chrétiens de l’Ouest ont été en bénédiction aux églises; d’autres, par contre, ont amené la musique “rock” chrétienne. Les responsables des églises non enregistrées qui ont beaucoup souffert pour leur foi biblique ont chargé un des leurs, bien connu par ses multiples détentions, Peter Peters, d’adresser un message d’avertissement aux églises d’Amérique.

Nous avons souffert pendant 30 ans sous une persécution intense, et maintenant la liberté occasionne un autre grand danger pour nos églises. Le péril nous vient des chrétiens américains qui nous envoient de la musique rock et des évangélistes accompagnés de groupes de rock.

Nos jeunes ne vont pas voir ces représentations, parce que nous avons décidé de ne pas participer à des distractions mondaines.

Cela pèse énormément sur nos coeurs. Beaucoup viennent avec la Bible sous le bras et apportent en même temps la musique rock. Un tel aspect de la chrétienté nous trouble. Nous ne trouvons pas de mots pour dire combien il nous importe que cela cesse immédiatement. Nous sommes résolument contre le fait que cette soi-disant musique rock chrétienne pénètre dans notre pays.

La musique rock n’a rien à voir avec la spiritualité ou le culte divin. Nous sommes tout à fait opposés à ce que les chrétiens américains nous apportent cette fausse représentation d’un “ministère spirituel”. Nous avons besoin de pain spirituel; donnez-nous, s’il vous plaît, le vrai pain et non du faux… La musique rock attire les gens dans les églises, mais elle ne les conduit pas à une vie divine.

Nous étions 15 années en prison dont 11 à cause de notre foi en Jésus. Nous n’avions pas le droit de posséder quelque musique chrétienne que ce soit, mais la musique rock fut utilisée jour et nuit comme une arme dirigée contre nous pour détruire notre âme. Nous n’avons pu résister que grâce à la prière et au jeûne.

A présent, nous avons une période de liberté parce qu’on ne nous met plus en prison. Mais maintenant les chrétiens d’Amérique viennent et font du tort à nos âmes. Dans notre église nous ne permettons pas cette musique, mais ils louent des stades et en infectent jeunes et adultes.

Nous les responsables et les assemblées de l’Union des églises non enregistrées, l’église qui a été persécutée, nous avons décidé unanimement de ne tolérer aucune musique rock dans nos assemblées. Joignez-vous s’il vous plaît à nous et prenez notre conseil au sérieux en bannissant toute musique rock; en tous cas, ne l’apportez pas dans notre pays. Ne profanez pas la jeunesse avec cette musique !

Même les incroyants reconnaissent que c’est une musique impie et ils ne comprennent pas que les chrétiens américains se conforment ainsi au monde. Des russes incroyants qui ont écouté des concerts rock en relation avec la Parole de Jésus ont été déçus du christianisme.

Nous affirmons que cette musique émane de l’enfer. Nous prions instamment tous les américains de ne plus soutenir financièrement ceux qui organisent de tels concerts en Russie. Nous souhaitons pour nos assemblées la musique chrétienne traditionnelle. Telle est la résolution unanime de tous nos responsables d’églises.